Différences entre la gaufre de Bruxelles et la gaufre de Liège

6 différences entre la gaufre de Bruxelles et la gaufre de Liège

Il suffit de se balader dans les rues de la capitale belge pour être envoûté par de délicieux effluves de gaufres. Immédiatement, cela nous renvoie, entre autres, à notre enfance et aux fêtes foraines. Mais laquelle de la gaufre de Bruxelles ou de Liège a votre préférence ? Vous ne savez pas les reconnaitre ? Lisez bien ce qui suit. On vous explique toutes les différences et subtilités entre ces deux gourmandises !

La recette

Les pâtes à gaufre de Bruxelles et de Liège divergent. Alors que la pâte à gaufre de Bruxelles contient presque 2 fois plus de lait que sa cousine de Liège, elle est du coup plus liquide. Elle s’apparente davantage à une pâte à pancakes.

Autre contraste, la pâte à gaufre de Liège renferme des grains de sucre perlé et de la levure boulangère. En conséquence, cette dernière a une texture plus épaisse. Elle ressemble plus à une pâte à brioche. Il va sans dire que s’équipper d’un gaufrier professionnel est essentiel pour produire des gaufres de qualité.

La forme

Gaufre de Bruxelles

La gaufre de Bruxelles est reconnaissable par sa forme rectangulaire. Elle est plus haute, parfaitement régulière et ses alvéoles sont presque transparentes du fait de la finesse de la gaufre.

La gaufre de liège, à cause de l’épaisseur de sa pâte, s’étale moins bien dans le gaufrier. Elle a une forme plus petite et plus arrondie, ses bords sont irréguliers.

Gaufre de Liège

L’aspect général

De couleur jaune pâle, la gaufre de Bruxelles est légère. Sa cousine, la gaufre de Liège, est plus lourde, plus compacte. Sa couleur est plus soutenue, à cause des grains de sucre perlé qui caramélisent lors de la cuisson.

Le nombre de trous

Traditionnellement, la gaufre de Bruxelles possède 20 trous (voire 15 suivant le gaufrier utilisé). Alors que la gaufre de Liège en comporte 24, plus petits donc que sur sa consœur ;

Le goût et la texture en bouche

La gaufre de Bruxelles doit être croustillante à l’extérieur, tout en restant moelleuse à l’intérieur. C’est ainsi que se démarquent les bonnes gaufres fraîches de celles cuites à l’avance : ces dernières deviennent cassantes et sèches.

La gaufre de Liège est plus compacte et plus dense. Elle a un délicieux petit goût de caramel ; voire de cannelle ou de vanille si on en rajoute à la recette. Par ailleurs, on tombe parfois sur quelques perles de sucre non fondu, ce qui apporte un peu de croquant et n’est pas désagréable, bien au contraire !

La façon de la déguster

Assez peu sucrée, la gaufre de Bruxelles n’a pas un énorme intérêt gustatif lorsqu’on la mange seule. En revanche, le plaisir est démultiplié dès qu’on la nappe de sucre glace, de pâte à tartiner, de confiture et/ou de chantilly. On peut même envisager des recettes plus élaborées à base de fruits. Et pourquoi ne pas essayer des recettes salées, fourrées à la saucisse par exemple ?

La gaufre de Liège, elle, se suffit à elle-même. Les vrais adeptes en sont convaincus : il n’y a rien à ajouter. Nature et bien chaude, voilà comment se déguste une gaufre de Liège.

Une même appellation, mais 2 gourmandises radicalement différentes. Comme on l’a vu, ces deux gaufres n’ont ni la même forme ni la même texture et ne se savourent pas de la même façon.

Maintenant que vous connaissez tout ce qui oppose ces deux recettes, dites-nous en commentaires laquelle vous préférez !

publicité

pub